Deprecated: mysql_pconnect(): The mysql extension is deprecated and will be removed in the future: use mysqli or PDO instead in /home/arctic/public_html/classes/class.db.php on line 17
Chronique de l’Arctique

focus

01/04/2009

Accès aux archives

Chronique de l’Arctique

Chronique de l’Arctique

Christian de Marliave, coordinateur scientifique de l’expédition Tara Arctic et spécialiste français des pôles fait le bilan de l’Année Polaire Internationale qui s’est achevée le mois dernier.


Deux ans après le lancement officiel de l'API 2007-2009, l'ICSU (International Council for Science) et l'OMM (Organisation Mondiale de Météorologie) organisaient les 24 et 25 février 2009 à Genève une cérémonie de clôture. David Carlson, directeur de l’API, y a résumé les avancées obtenues par cet effort conjoint dans pratiquement tous les domaines liés à la cryosphère.
Il a toutefois regretté que la communauté scientifique ne soit pas parvenue à regrouper les observations accumulées dans une vaste banque de données accessible à tous les scientifiques.  Vu les changements critiques que les régions polaires et notamment l’Arctique sont en train de subir, plusieurs programmes de recherche  initiés au cours de ces 2 années (dont le programme Damocles) vont se poursuivre au-delà de la date officielle de clôture de l’API.

A l’occasion de cette cérémonie, l’ICSU et l’OMM publient un rapport intitulé « Etat de la recherche polaire », brossant un tableau des recherches développées au cours de ces deux années. Voir
http://216.70.123.96/images/uploads/IPY_State_of_Polar_Research_FR_web.pdf en français
http://216.70.123.96/images/uploads/IPY_State_of_Polar_Research_EN_web.pdf en anglais

Côté français, saluons la nomination le 18 mars de Michel Rocard, en temps qu’ambassadeur de France chargé des négociations internationales relatives aux pôles arctique et antarctique.  L’on se souvient qu’en 1989, à l’époque où il était premier ministre, sa décision de soutenir l’Australie dans le refus de signer la convention de Wellington réglementant l’exploitation minière en Antarctique, avait permis d’aboutir deux ans plus tard à la signature du traité de Madrid, protégeant le continent blanc de toute exploitation pour une durée de 50 ans.

C’est une tache au moins aussi difficile qui l’attend pour tenter de rallier les pays concernés par l’Arctique à un système de gouvernance qui satisfasse le plus grand nombre, notamment les 5 pays riverains (Russie, Canada, USA, Danemark et Norvège). En est pour preuve la décision de la Russie, de militariser l’Arctique et d’en faire une base stratégique importante dès 2020, l’exploitation des ressources naturelles devant y débuter d’ici 2015.
On attend avec un grand intérêt le verdict de la Commission des limites du plateau continental qui doit statuer prochainement sur les revendications russes en Arctique.

Le 20 mars étaient réunis à Tromso les représentants des 5 pays riverains pour se pencher sur la survie de l’ours polaire. Rappelons que la population d’ours polaires est estimée à 22 000 individus et qu’il est toujours chassé par les autochtones au Canada, en Alaska et au Groenland (environ 700 prises par an). Pas de décisions drastiques suite à cette réunion, si ce n’est un constat unanime comme quoi le changement climatique est la principale menace pour la survie de l’espèce. Maigre résultat !

Tara 2006-2007

inscription à la newsletter

Langue/Language

  • langue française
  • English language

Calendrier EvénementsCalendrier Evénements

14/07/2009

Nouveau site

14/07/2009

www.taraexpeditions.org

mentions légales