EXPEDITION AU GROENLAND

EXPEDITIONS PRECEDENTES > EXPEDITION AU GROENLAND >Expédition au Groenland

De juin à septembre 2004, une équipe pluridisciplinaire de 12 naturalistes et chercheurs européens a réalisé la première expédition scientifique du voilier polaire « TARA 5 » sous la direction d'Olivier Gilg et Brigitte Sabard (Groupe de Recherches en Ecologie Arctique).
 Tara a servi de plate-forme logistique à ces chercheurs français, danois et groenlandais pour explorer et étudier plus de 1500 km de côtes du Nord-Est du Groenland entre 68° et 81°15'N (soit à moins de 1000 km du pôle Nord géographique !).

 L'expédition baptisée « ECOPOLARIS-TARA 5 » et organisée dans le plus grand Parc National de la planète (2 fois la superficie de la France), visait notamment à dresser un état des lieux écologique de cette région quasi vierge mais très fragile à l'aube des bouleversements écologiques attendus dans l'Arctique dans les années à venir du fait du réchauffement climatique actuel.

 Au cours des 2 mois et demi qu'a duré cette expédition, les naturalistes du GREA ont notamment cartographié et inventorié plusieurs centaines de sites de nidification d'oiseaux marins dont la plupart (près des 2/3) étaient jusqu'alors inconnus. Ces comptages serviront désormais de référence pour évaluer l'évolution de certaines populations animales de l'Arctique dans un contexte de réchauffement global. Les scientifiques ont également documenté l'augmentation récente voire la reproduction d'espèces animales et végétales jusqu'alors inconnues dans cette région (autant de preuves que ces changement sont déjà en marche…),
 
prélevé plusieurs centaines d'échantillons de plantes et d'animaux en vue d'analyses génétiques et éco-toxicologiques (accumulation des polluants dans les réseaux trophiques) et décrit de nombreux sites archéologiques, dont certains sites paléo-eskimos vieux de plusieurs milliers d'années qui n'avaient jamais été mentionnés auparavant…

 Grâce à la logistique d'exception fournie par Tara, cette mission a ainsi pu rassembler pour de nombreuses espèces et en 2 mois seulement, plus de données que ce qui avait été collecté au cours des deux siècles derniers par l'ensemble des expéditions ayant visité cette région ! La première mission de Tara dans le Nord-Est du Groenland fut donc un franc succès et en attendant les nombreuses publications scientifiques qui feront suite à ces travaux dansles mois et années à venir, il suffit de consulter l'imposant rapport scientifique préliminaire de cette expédition du GREA pour prendre conscience de l'ampleur du travail accompli.

 Vous pouvez télécharger le rapport scientifique du Groupe de Recherches en Ecologie Arctique :
en cliquant ici
 Et ses annexes : en cliquant iciDe juin à septembre 2004, une équipe pluridisciplinaire de 12 naturalistes et chercheurs européens a réalisé la première expédition scientifique du voilier polaire « TARA 5 » sous la direction d'Olivier Gilg et Brigitte Sabard (Groupe de Recherches en Ecologie Arctique).
 Tara a servi de plate-forme logistique à ces chercheurs français, danois et groenlandais pour explorer et étudier plus de 1500 km de côtes du Nord-Est du Groenland entre 68° et 81°15'N (soit à moins de 1000 km du pôle Nord géographique !).

 L'expédition baptisée « ECOPOLARIS-TARA 5 » et organisée dans le plus grand Parc National de la planète (2 fois la superficie de la France), visait notamment à dresser un état des lieux écologique de cette région quasi vierge mais très fragile à l'aube des bouleversements écologiques attendus dans l'Arctique dans les années à venir du fait du réchauffement climatique actuel.

 Au cours des 2 mois et demi qu'a duré cette expédition, les naturalistes du GREA ont notamment cartographié et inventorié plusieurs centaines de sites de nidification d'oiseaux marins dont la plupart (près des 2/3) étaient jusqu'alors inconnus. Ces comptages serviront désormais de référence pour évaluer l'évolution de certaines populations animales de l'Arctique dans un contexte de réchauffement global. Les scientifiques ont également documenté l'augmentation récente voire la reproduction d'espèces animales et végétales jusqu'alors inconnues dans cette région (autant de preuves que ces changement sont déjà en marche…),
 
prélevé plusieurs centaines d'échantillons de plantes et d'animaux en vue d'analyses génétiques et éco-toxicologiques (accumulation des polluants dans les réseaux trophiques) et décrit de nombreux sites archéologiques, dont certains sites paléo-eskimos vieux de plusieurs milliers d'années qui n'avaient jamais été mentionnés auparavant…

 Grâce à la logistique d'exception fournie par Tara, cette mission a ainsi pu rassembler pour de nombreuses espèces et en 2 mois seulement, plus de données que ce qui avait été collecté au cours des deux siècles derniers par l'ensemble des expéditions ayant visité cette région ! La première mission de Tara dans le Nord-Est du Groenland fut donc un franc succès et en attendant les nombreuses publications scientifiques qui feront suite à ces travaux dansles mois et années à venir, il suffit de consulter l'imposant rapport scientifique préliminaire de cette expédition du GREA pour prendre conscience de l'ampleur du travail accompli.

 Vous pouvez télécharger le rapport scientifique du Groupe de Recherches en Ecologie Arctique :
en cliquant ici
 Et ses annexes : en cliquant ici

Tara 2006-2007

inscription à la newsletter

Langue/Language

  • langue française
  • English language

Calendrier EvénementsCalendrier Evénements

14/07/2009

Nouveau site

14/07/2009

www.taraexpeditions.org

mentions légales